Actualités

Objectif


Le SMSEAU mène actuellement une étude diagnostique hydrologique et hydraulique permettant d’apporter des explications sur les dysfonctionnements hydrologiques (à-coups) recensés sur certains cours d’eau dans la partie amont du bassin versant de l’Orne Champenoise. La partie hydrologique vise à mieux comprendre le fonctionnement du bassin versant au regard de l’occupation des sols, de la pluviométrie et de la réaction des cours d’eau. L’aspect hydraulique quant à lui permet de mieux comprendre le fonctionnement des cours d’eau, dans ce contexte de problématique de ruissellement. Cette étude permettra également d’établir la provenance des ruissellements et de quantifier ceux-ci dans une approche comparative de l’occupation des sols. Son objectif est de servir d’outil d’aide à la décision dans le cadre d’une concertation entre différents acteurs.


Contexte


Depuis la création des autoroutes A 81 et A 11 dans les années 80, les élus et riverains présents sur ce bassin versant ont constaté une modification du fonctionnement du cours d’eau, avec des montées en eau plus rapides et des conséquences sur les phénomènes d’érosion du lit et des berges, ainsi que des inondations localisées de routes et d’habitations.

Par ailleurs, la Ligne Grande Vitesse Bretagne - Pays de la Loire intercepte certains affluents de l’Orne Champenoise, en tête de bassin versant. Celle-ci a été mise en service en 2017. Des questions se sont également posées sur les conséquences possibles de cette infrastructure sur le cours d’eau.
Le SMSEAU souhaite aujourd’hui avoir une connaissance plus approfondie sur les conséquences pour le cours d’eau (fonctionnement hydrologique et morphologie du cours d’eau) des apports quantitatifs et qualitatifs par ruissellement sur la partie amont de son bassin versant, afin d’avoir des éléments chiffrés et étayés dans le cadre de concertations futures avec les différents acteurs.


Zone d’étude


La zone d’étude correspond au bassin versant de l’Orne Champenoise dans sa partie amont (environ 42 km²).

Trois secteurs sont particulièrement impactés par la brusque montée des eaux : le bourg de Fay, le lieu-dit La Bruyère à Saint-Georges-du-Bois et le bourg d’Étival-lès-le-Mans (voir figure ci-après).

Figure 1 plan de situation de la zone dtude redimPlan de situation de la zone d'étude

 

Déroulement


L’étude s’articule en 3 phases. La première consiste en un état des lieux visant à déterminer la situation actuelle pour permettre d’aboutir à la phase 2, le diagnostic des perturbations. Enfin, la phase 3 de préconisations d’actions se basera sur les enjeux évalués à partir du diagnostic.

Au cours de la phase 1 notamment, le bureau d’études retenu (DCI Environnement) sera amené à s’entretenir avec les élus des communes concernées par ces inondations. Par ailleurs une reconnaissance de terrain du secteur d’étude sera effectuée.


Le SMSEAU se tient à la disposition des élus et des propriétaires/locataires pour toute question relative à cette étude et au passage du bureau d’études.