Actualités

Au 5 octobre 2022, le territoire des affluents de la Sarthe médiane est placé en situation d'alerte (après plusieurs semaines en crise). Les bassins versants du Fessard, de l’Orne Champenoise, du Rhonne et de la Vézanne sont donc concernés : des mesures de restriction des usages de l’eau s’appliquent sur ces bassins. Ces mesures concernent l’ensemble des usagers de l’eau (particuliers, collectivités, agriculteurs…).

L'article 3 de l'arrêté cadre sécheresse du 30/06/2020 précise : "Tous les prélèvements et rejets effectués dans les rivières, les plans d’eaux, leurs nappes d’accompagnement et le réseau public d’eau potable sont visés.[...] Concernant le réseau d'eau potable, l'eau distribuée doit être prioritairement réservée à la satisfaction des besoins d'alimentation en eau potable (boisson, hygiène,...)".

En situation de crise, tous les prélèvements sont interdits sauf pour raison sanitaire ou pour l'abreuvement des animaux. Les remplissages de piscines et plans d'eau sont bien évidemment interdits, ainsi que les manoeuvres de vannes sur les ouvrages hydrauliques.

Les mesures sont présentées au sein de l’article 7 de l’arrêté cadre sécheresse du 30 juin 2020.
Informations complètes sur le site de l’Etat en Sarthe.

Au 22 aout 2022, le territoire des affluents de la Sarthe médiane reste en niveau de crise. Les bassins versants du Fessard, de l’Orne Champenoise, du Rhonne et de la Vézanne sont donc concernés : des mesures de restriction des usages de l’eau s’appliquent sur ces bassins. Ces mesures concernent l’ensemble des usagers de l’eau (particuliers, collectivités, agriculteurs…).

L'article 3 de l'arrêté cadre sécheresse du 30/06/2020 précise : "Tous les prélèvements et rejets effectués dans les rivières, les plans d’eaux, leurs nappes d’accompagnement et le réseau public d’eau potable sont visés.[...] Concernant le réseau d'eau potable, l'eau distribuée doit être prioritairement réservée à la satisfaction des besoins d'alimentation en eau potable (boisson, hygiène,...)".

En situation de crise, tous les prélèvements sont interdits sauf pour raison sanitaire ou pour l'abreuvement des animaux. Les remplissages de piscines et plans d'eau sont bien évidemment interdits, ainsi que les manoeuvres de vannes sur les ouvrages hydrauliques.

Les mesures sont présentées au sein de l’article 7 de l’arrêté cadre sécheresse du 30 juin 2020.
Informations complètes sur le site de l’Etat en Sarthe.

Depuis le 24 juillet 2022, le territoire des affluents de la Sarthe médiane reste en niveau de crise. Les bassins versants du Fessard, de l’Orne Champenoise, du Rhonne et de la Vézanne sont donc concernés : des mesures de restriction des usages de l’eau s’appliquent sur ces bassins. Ces mesures concernent l’ensemble des usagers de l’eau (particuliers, collectivités, agriculteurs…).

L'article 3 de l'arrêté cadre sécheresse du 30/06/2020 précise : "Tous les prélèvements et rejets effectués dans les rivières, les plans d’eaux, leurs nappes d’accompagnement et le réseau public d’eau potable sont visés.[...] Concernant le réseau d'eau potable, l'eau distribuée doit être prioritairement réservée à la satisfaction des besoins d'alimentation en eau potable (boisson, hygiène,...)".

En situation de crise, tous les prélèvements sont interdits sauf pour raison sanitaire ou pour l'abreuvement des animaux. Les remplissages de piscines et plans d'eau sont bien évidemment interdits, ainsi que les manoeuvres de vannes sur les ouvrages hydrauliques.

Les mesures sont présentées au sein de l’article 7 de l’arrêté cadre sécheresse du 30 juin 2020.
Informations complètes sur le site de l’Etat en Sarthe.

Au 17 juillet 2022, le territoire des affluents de la Sarthe médiane passe en niveau de crise. Les bassins versants du Fessard, de l’Orne Champenoise, du Rhonne et de la Vézanne sont donc concernés : des mesures de restriction des usages de l’eau s’appliquent sur ces bassins. Ces mesures concernent l’ensemble des usagers de l’eau (particuliers, collectivités, agriculteurs…).

L'article 3 de l'arrêté cadre sécheresse du 30/06/2020 précise : "Tous les prélèvements et rejets effectués dans les rivières, les plans d’eaux, leurs nappes d’accompagnement et le réseau public d’eau potable sont visés.[...] Concernant le réseau d'eau potable, l'eau distribuée doit être prioritairement réservée à la satisfaction des besoins d'alimentation en eau potable (boisson, hygiène,...)".

En situation de crise, tous les prélèvements sont interdits sauf pour raison sanitaire ou pour l'abreuvement des animaux. Les remplissages de piscines et plans d'eau sont bien évidemment interdits, ainsi que les manoeuvres de vannes sur les ouvrages hydrauliques.

Les mesures sont présentées au sein de l’article 7 de l’arrêté cadre sécheresse du 30 juin 2020.
Informations complètes sur le site de l’Etat en Sarthe.

Depuis le 24 juin dernier, et jusqu'au 22 juillet inclus, les acteurs de la gestion de l’eau et l’ensemble des habitants du bassin de la Sarthe sont invités à s’exprimer sur le programme d’études préalable au PAPI (Programme d'Actions et de Prévention des Inondations) et plus précisément sur le diagnostic de territoire et la stratégie élaborée. Pour cela, un questionnaire est en ligne sur le site du SBS et permet notamment aux participants de témoigner sur des évènements d’inondation passés ou récents.

Vous trouverez ci-après le lien pour accéder à ce questionnaire : https://www.bassin-sarthe.org/consultation-programme-detudes-prealables.html

Au 10 juillet 2022, le territoire des affluents de la Sarthe médiane passe en niveau d'alerte renforcée. Les bassins versants du Fessard, de l’Orne Champenoise, du Rhonne et de la Vézanne sont donc concernés : des mesures de restriction des usages de l’eau s’appliquent sur ces bassins. Ces mesures concernent l’ensemble des usagers de l’eau (particuliers, collectivités, agriculteurs…). Elles sont présentées au sein de l’article 7 de l’arrêté cadre sécheresse du 30 juin 2020.
Informations complètes sur le site de l’Etat en Sarthe.